Nouvelles
Vendredi le 9 novembre 2018 (Communiqué)
Renouvellement de la Chaire de recherche industrielle
 
Luc Faucher, titulaire de la Chaire

Dans le cadre de son programme de reconnaissance de chaires industrielles rattachées à des collèges, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) accorde un renouvellement de cinq ans à la Chaire de recherche industrielle sur l’exploitation et la maintenance ferroviaire du Cégep de Sept-Îles.

 

Le 5 novembre dernier, à Niagara-on-the-Lake, la ministre des Sciences et des Sports, l’honorable Kirsty Duncan, a annoncé l’octroi d’investissements à l’appui de 94 projets tournés vers l’avenir qui visent à relever des défis touchant tous les Canadiens, tant à l’échelle locale que nationale. Ces projets recevront au total plus de 45 millions de dollars par l’entremise du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté (programme d’ICC) et du Fonds d’innovation sociale destiné aux collèges et aux communautés.

 

Après un premier mandat de cinq ans qui s’est étalé de 2013 à 2018, le renouvellement de la Chaire du Cégep de Sept-Îles couvrira la période 2018-2023. Les opérations ferroviaires représentent une composante majeure des activités des entreprises minières et du transport de passagers et de fret sur la Côte-Nord. D’ailleurs, les partenaires de la Chaire sont ArcelorMittal, RioTinto IOC et Transport Ferroviaire Tshiuetin. Ces partenaires seront étroitement associés aux projets de recherche qui viseront, par les analyses et solutions proposées, à améliorer la performance du réseau ferroviaire, notamment la fiabilité et l’efficacité de l’utilisation du rail et de ses équipements.

 

Le Cégep de Sept-Îles s’intéresse au domaine ferroviaire depuis plusieurs années, notamment à travers les activités de formation continue. Il offre à cet égard des solutions intégrées adaptées aux besoins de l’industrie. Le Cégep de Sept-Îles a par ailleurs innové en introduisant l’utilisation de simulateurs tant à des fins de formation que de recherche.

 

La qualité du travail réalisé au cours des cinq premières années et le programme des cinq prochaines ont permis d’obtenir cette reconnaissance du CRSNG. Le titulaire de la Chaire est M. Luc Faucher, Ph. D. (génie de la métallurgie et des matériaux).

 

D’autres entreprises sont aussi susceptibles de s’ajouter et l’implication de PME sera recherchée en fonction des expertises sollicitées. Une forte synergie avec les activités de formation sera aussi mise de l’avant.

 

« Il s’agit d’une reconnaissance importante pour une expertise de niche du Cégep de Sept-Îles. La Chaire a d’importantes retombées pour notre milieu et est une occasion de rayonnement scientifique unique à l’échelle du pays. Notre objectif à long terme est de créer un centre d’expertise ferroviaire sur la Côte-Nord. » - Donald Bherer, directeur général du Cégep de Sept-Îles.

 

« Grâce aux technologies développées et aux recherches effectuées en collaboration avec les partenaires, le savoir nord-côtier intéresse de plus en plus les acteurs du domaine ferroviaire. Nous tenons à remercier nos partenaires qui permettent également d’obtenir des retombées tangibles pour la région. » - Luc Faucher, titulaire de la Chaire

 

La Chaire est un partenaire de l’Institut technologique de maintenance industrielle (ITMI), centre collégial de transfert de technologie (CCTT) du Cégep de Sept-Îles. Ce centre est reconnu par le gouvernement du Québec et il dessert l’ensemble du Québec dans le créneau qui lui est propre, soit celui de la maintenance industrielle. L’ITMI est membre du Réseau Trans-Tech, un réseau regroupant les 59 CCTT en opération au Québec. Il priorise l’application du concept d’Industrie 4.0 en entreprises.

 

Chaque année, le CRSNG investit plus de 1,2 milliard de dollars dans la recherche en sciences naturelles et en génie au Canada. Grâce à ces fonds, plus de 11 000 professeurs-chercheurs de calibre mondial font des découvertes et produisent des percées scientifiques. Ces fonds favorisent également les partenariats et les collaborations qui rapprochent les entreprises des découvertes et des découvreurs. Les partenariats que le CRSNG permet d’établir entre les chercheurs et les entreprises contribuent à orienter la recherche et le développement et à relever les défis que pose le passage du laboratoire au marché. Le CRSNG offre également des bourses et des possibilités de formation pratique à plus de 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux. Ces jeunes chercheurs forment la prochaine génération de chefs de file en sciences et en génie au Canada.

  

 

Source :        

 

Donald Bherer

Directeur général

418 962-9848, poste 240

donald.bherer@cegepsi.ca


Partagez
Vivre l'expérience
Cégep de Sept-Îles, c'est :
Des sorties éducatives
Des laboratoires à la fine pointe de la technologie
Des enseignants qualifiés et disponibles
La possibilité de choisir des cours de la formation générale du côté anglophone
La participation à des concours littéraires, cinématographiques, soirées culturelles, etc.
Des opportunités d'implication dans divers événements culturels régionaux
La réalisation de projets rémunérés
Des stages en milieu de travail et partenariats avec divers établissements
L'option Alternance travail-études dans plusieurs programmes
Le développement durable enseigné tout au long du parcours
L'intégration des notions d'Industrie 4.0 (usine intelligente)
Entre identité et créativité
Pour se retrouver dans le monde d’aujourd’hui,
être un lieu d’identité et de créativité,
voilà ce que propose le Cégep de Sept-Îles...
Ce projet est au cœur de ses activités de formation et de recherche et notamment de certaines expériences inédites qu’il met de l’avant pour ses étudiants :
  • Participer à la production de connaissances en s’associant aux travaux d’unités de recherche : Institut technolo­gique de maintenance industrielle, Chaire industrielle de recher­che en exploitation et maintenance ferroviaire, Groupe de recherche sur l’écriture nord-côtière, Institut nordique de recherche en environnement et santé au travail, Pôle santé…
  • Expérimenter de nouvelles méthodes d’enseignement : « active learning », classes inversées, technopédagogie, outils de simulation, enseignement intensif…
  • Appliquer le concept d’Usine 4.0, l’usine intel­ligente de demain, aux activités de formation et de recher­che en maintenance industrielle, électronique industrielle et informatique.
  • Bénéficier d’une vie étudiante misant sur la culture littéraire et scientifique : nuits blanches thématiques, partenariat avec le milieu, développement de l’entrepreneuriat, Fablab…
Dans les projets liés à ces expériences, le Cégep de Sept-Îles opère en partenariat avec des entreprises et universités renommées : IBM, Pratt & Whitney, Aluminerie Alouette, ArcelorMittal, constituantes de l’Université du Québec (École de technologie supérieure, UQAM, UQAR, UQAC), Université Laval, Wisconsin-Madison University, Universidad Nacional de Rosario, Suzhou Chien-Shiung Institute of Technology…

Sept-Îles, carrefour nordique et maritime, est la porte d’entrée d’un immense territoire qui constitue à bien des égards la nouvelle frontière du Québec. Par ses activités de formation et de recherche, le Cégep de Sept-Îles joue un rôle clé dans le développement de ce territoire et, à travers les domaines d’expertise qui lui sont propres, il se distingue et est reconnu à l’échelle du Québec.
Plan du site ▼
Une réalisation de MAP DESIGN. Copyright 2016 Cégep de Sept-Îles. Tous droits réservés.