Nouvelles
Mercredi le 7 février 2018 (Nouvelle)
Le Concours intercollégial de sculpture sur neige : un dépassement de soi!

Du 1 au 4 février, deux équipes formées d'étudiants en Arts visuels ont participé à la 23e édition du Concours intercollégial de sculpture sur neige à Rivière-du-Loup, sous le thème «T(rêve) ».

 

Ce fut une expérience intense pendant laquelle les participants ont sculpté un bloc de neige géant sur la rue Lafontaine pendant deux jours et demi, ce qui représente au minimum une trentaine d’heures de travail. Les sculpteurs ont travaillé de jour et de soir dans un froid glacial, pour relever ce défi.

 

Malgré tout, les étudiants reviennent riches d’une nouvelle expérience de travail en équipe. Ils ont dû jonglé avec les douleurs physiques et le respect du temps alloué à la production.

 

Soulignons que l’équipe Collégial 2 s'est classée quatrième sur 16 équipes avec l'oeuvre Tshinanu.

 

 
« Tshinanu » de l'équipe Collégial 2 : Stéphanie Pinette-Simard, Justine Guay, Janique Arseneau

 

Tshinanu

 

Dans un monde ravagé par tous les malheurs du monde, nous avons voulu faire une trêve sur cette triste réalité pour laisser place à notre rêve d’un monde meilleur. Tshinanu, signifie tous ensemble en innu, représente parfaitement notre conception du projet. Les personnages liés ensemble dans une danse sans fin permettent d’évoquer la paix, l’unicité, la solidarité, le travail d’équipe, la communication, l’entraide, bref tout ce qu’il nous faut pour créer un monde meilleur, dans l’espoir qu’un jour, le monde sera ensemble.

 

 

 

 

 

 

 
« Ça pèse lourd! » de l'équipe Collégial 1 : Jérémy Verreault, Rose-Marie St-Hilaire, Lauranne Michaud

 

Ça pèse lourd!

 

«Ça pèse lourd comment un ours polaire sur un lac gelé?» 
«Assez pour casser la glace!» 

Nous voulions jouer avec le double sens, le côté préoccupant et lourd des changements climatiques avec le symbole de l’ours polaire et le côté plus humoristique et léger avec cette blague utilisée pour draguer dans les bars. Cet ours polaire, sur des morceaux de glaces cassantes, tente d'être en équilibre, première victime du réchauffement climatique. Les jeux de la séduction, eux aussi, demandent parfois de l’équilibre. Avec cette sculpture, nous voulons créer une trêve et la mauvaise blague est idéale pour dédramatiser la situation.

 

 

 

 

 

Pour informations :

 

Reine Saulnier

Enseignante en Arts visuels

418 962-9848, poste 359

reine.saulnier@cegepsi.ca

 


Partagez
Vivre l'expérience
Cégep de Sept-Îles, c'est :
Des sorties éducatives
Des laboratoires à la fine pointe de la technologie
Des enseignants qualifiés et disponibles
La possibilité de choisir des cours de la formation générale du côté anglophone
La participation à des concours littéraires, cinématographiques, soirées culturelles, etc.
Des opportunités d'implication dans divers événements culturels régionaux
La réalisation de projets rémunérés
Des stages en milieu de travail et partenariats avec divers établissements
L'option Alternance travail-études dans plusieurs programmes
Le développement durable enseigné tout au long du parcours
L'intégration des notions d'Industrie 4.0 (usine intelligente)
Entre identité et créativité
Pour se retrouver dans le monde d’aujourd’hui,
être un lieu d’identité et de créativité,
voilà ce que propose le Cégep de Sept-Îles...
Ce projet est au cœur de ses activités de formation et de recherche et notamment de certaines expériences inédites qu’il met de l’avant pour ses étudiants :
  • Participer à la production de connaissances en s’associant aux travaux d’unités de recherche : Institut technolo­gique de maintenance industrielle, Chaire industrielle de recher­che en exploitation et maintenance ferroviaire, Groupe de recherche sur l’écriture nord-côtière, Institut nordique de recherche en environnement et santé au travail, Pôle santé…
  • Expérimenter de nouvelles méthodes d’enseignement : « active learning », classes inversées, technopédagogie, outils de simulation, enseignement intensif…
  • Appliquer le concept d’Usine 4.0, l’usine intel­ligente de demain, aux activités de formation et de recher­che en maintenance industrielle, électronique industrielle et informatique.
  • Bénéficier d’une vie étudiante misant sur la culture littéraire et scientifique : nuits blanches thématiques, partenariat avec le milieu, développement de l’entrepreneuriat, Fablab…
Dans les projets liés à ces expériences, le Cégep de Sept-Îles opère en partenariat avec des entreprises et universités renommées : IBM, Pratt & Whitney, Aluminerie Alouette, ArcelorMittal, constituantes de l’Université du Québec (École de technologie supérieure, UQAM, UQAR, UQAC), Université Laval, Wisconsin-Madison University, Universidad Nacional de Rosario, Suzhou Chien-Shiung Institute of Technology…

Sept-Îles, carrefour nordique et maritime, est la porte d’entrée d’un immense territoire qui constitue à bien des égards la nouvelle frontière du Québec. Par ses activités de formation et de recherche, le Cégep de Sept-Îles joue un rôle clé dans le développement de ce territoire et, à travers les domaines d’expertise qui lui sont propres, il se distingue et est reconnu à l’échelle du Québec.
Plan du site ▼
Une réalisation de MAP DESIGN. Copyright 2016 Cégep de Sept-Îles. Tous droits réservés.